Sélectionner une page

La radiofréquence en médecine esthétique

20 Déc 2018 | Radiofréquence

Cette technique est utilisée par les médecins esthétiques depuis une dizaine d’années. La radiofréquence doit être impérativement réalisée sous contrôle médical. Elle permet de retendre la peau qui se relâche progressivement à cause du vieillissement naturel de la peau, sans anesthésie, ni chirurgie. La majorité des patients consultent pour améliorer l’aspect de leur visage et notamment corriger la perte de l’ovale du visage. Cette technique est également utilisée pour traiter le relâchement du cou, les bras, l’intérieur des cuisses et le ventre. La CRPCE vous donne son avis sur cette technique de médecine esthétique.

Comment fonctionne la technique de radiofréquence en esthétique

Cette technique utilise les ondes électromagnétiques à très haute fréquence. Ces ondes vont chauffer le tissu sous-cutané, les fibres de collagène vont alors se rétracter entraînant une production de collagène. Le visage devient alors plus ferme. Elle peut être utilisée sur tous les phototypes et à n’importe quelle période de l’année. La chaleur détruit les cellules adipeuses. Certaines machines utilisent la lumière pulsée ou des ultrasons en complément.

Cette technique peut être utilisée chez les patients qui constatent les premiers signes de relâchement de la peau. Les zones du corps qui se relâchent le plus rapidement sont l’ovale du visage et les joues, le cou et le décolleté, le bas des fesses, le côté intérieur des bras et des cuisses et le ventre. La CRPCE est d’avis d’optimiser les résultats de la technique de la radiofréquence en faisant régulièrement des séances de peeling, de mesolift entre autres.

La première consultation avec le médecin esthétique

L’étape de la première consultation est très importante car le médecin va déterminer la zone de traitement. Il va pouvoir calculer l’âge de la peau en interrogeant le patient sur ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie. Il établit un calendrier des séances de radiofréquence. En général, il faut 4 à 6 séances à intervalle d’une à deux semaines. En moyenne, une séance de radiothérapie dure environ 30 minutes. La CRPCE utilise un appareil qui traite le relâchement cutané en une seule séance pendant 45 minutes.

Dès la première séance, le patient peut constater les résultats sur la zone traitée. On observe une amélioration de la fermeté de la peau au fur et à mesure des séances. Mais il existe quelques contre-indications. Les personnes qui sont équipés d’un pacemaker ou d’un implant métallique ne doivent pas avoir recours à cette technique. Les femmes enceintes, les personnes souffrant d’un mélanome ou de cicatrices chéloïdes ne peuvent pas avoir recours à la radiofréquence.

L’avis de la CRPCE est de ne pas investir dans du matériel vendu pour les particuliers dans le commerce. Selon leurs qualités, ces machines peuvent être néfastes pour la peau et les résultats ne seront pas satisfaisants. Si votre objectif est d’obtenir des résultats durables en toute sécurité, vous devez impérativement faire appel à des professionnels comme les médecins de la Clinique des Champs-Élysées.