Sélectionner une page

Par définition, la lithiase rénale est une maladie qui se caractérise par la présence de pierres dans les reins. Des pierres qui se distinguent en deux catégories principales, à savoir les cristaux et les calculs rénaux.

Pouvant investir même l’appareil urinaire de l’individu, ces pierres peuvent avoir une taille variable. Leur présence provoque chez le patient des douleurs considérables, nécessitant ainsi un traitement ou une intervention pour les éradiquer. L’urologue Jean-Pierre Giolitto nous en dit plus à ce sujet.

Lithiase rénale : pour quel traitement opter ?

Pour prévenir la lithiase rénale, il faut hydrater son corps bien comme il faut. Les médecins conseillent notamment de boire au moins 3 litres d’eau par jour ! Mais si la maladie est déjà bien présente, la donne change complètement. En effet, dans ce cas précis l’hydratation à outrance est déconseillée, surtout si les douleurs sont aiguës. La raison est que la consommation d’eau augmente la pression dans l’uretère et donc la douleur.

La lithiase rénale peut également être traitée par des méthodes dites « naturelles » comme les bains chauds, ou les compresses chaudes et humides. Un urologue est en mesure aussi de vous prescrire des médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques qui soulagent la douleur.

Les traitements chirurgicaux 

Selon le Dr Jean Piere Giolitto, si les traitements médicaux ne suffisent pas à guérir les douleurs résultant d’une lithiase rénale, une opération chirurgicale s’avère donc nécessaire. Cette opération consiste tout simplement à fragmenter ou extraire de manière chirurgicale les pierres présentes dans les reins du patient, par le biais d’un urétéroscope, un laser sans oublier les équipements qui permettront de récupérer les fragments de calculs du rein.

Bien évidemment cette opération doit se faire sous anesthésie totale. Ce qui est rassurant c’est que son taux de réussite est satisfaisant. Il s’agit d’une intervention simple après laquelle le patient est totalement libéré de ses douleurs rénales.