Sélectionner une page

Comment évaluer un visage en médecine esthétique

25 Jan 2019 | Visage

Votre visage reflète-t-il ce que vous ressentez à l’intérieur ? Avec les années, vous avez acquis de l’expérience et de l’assurance mais votre peau perd peu à peu de sa fermeté et de sa jeunesse. C’est un processus inexorable et la peau vieillie en même temps que le corps, en conséquence votre visage ne reflète plus votre dynamisme et votre vitalité intérieur.
La peau perd également de la graisse, de sorte qu’elle semble moins rebondie. La CRPCE vous donne son avis sur les critères esthétiques d’un visage harmonieux.

Le triangle de beauté

Parmi les options disponibles pour traiter le vieillissement, les produits de comblement sont largement utilisés. Ils permettent aux médecins d’améliorer l’apparence sans utiliser la chirurgie. Alors qu’est ce qu’un beau visage ?
En médecine esthétique, on parle du triangle de beauté. Les médecins esthétiques de la CRPCE sont d’avis que la femme doit avoir un grand front, des joues bien présentes et un bas du visage qui amincit. Pour l’homme, on parle de carrure, de présence osseuse. Le visage doit être carré alors que chez la femme, le bas du visage doit être plus de forme ovale qui va vers la finesse et le raffinement.

Les premiers signes de relâchement

A partir de 30 ans, on commence à percevoir le vieillissement. La région péri-orbitaire va commencer à vieillir et l’on voit apparaître des petites rides, des différence de coloration, des petites ridules autour des lèvres.
A la quarantaine, les sillons commencent légèrement à s’approfondir, on va constater l’apparition des sillons nasogéniens, les joues commencent à se creuser légèrement et les commissures des coins de bouche commencent à s’affaisser.
Puis à partir de la cinquantaine, tous ces phénomènes vont s’accentuer. Toute la région péri-orbitaire s’affaisse, la vallée des larmes se creuse, la région des joues et les sillons nasogéniens également. On constate également une perte de définition des contours qui va s’accentuer particulièrement à partir de la cinquantaine.

Alors comment le médecin esthétique évalue le visage d’un patient ou d’une patiente ?

Il regarde trois parties distinctes. Dans un premier temps, il évalue le haut du visage, le front, le sourcil et le contour des yeux. Puis la région inférieure de l’oeil, les joues et enfin la bouche, le contour du visage et le cou si nécessaire. Le chirurgien discute ensuite des différentes possibilités. Est-ce qu’on utilise uniquement du botox ou est-ce que l’on doit travailler avec du botox et un agent de comblement. La médecine esthétique utilise aujourd’hui des techniques douces qui permettent de lifter un visage sans utiliser de bistouri.
Ce qui est apprécié par les patients et les patientes, c’est que ces méthodes ne sont pas du tout invasives. Les résultats sont exceptionnels au bout de quelque séances et certains actes ne se pratiquent qu’en une seule séance.