Sélectionner une page

Entre les restrictions imposées par les réglementations sur les soins optiques, comme la limitation du changement de lunettes à un cycle de deux ans sauf en cas de modification importante de la vue, et les remboursements partiels de l’assurance maladie, la note peut vite grimper lorsque vous changez de lunettes ! Heureusement, il est possible, sous certaines conditions, de bénéficier d’un remboursement à 100 %. Mutuelle MMJ vous dit comment !

Reste à charge zéro pour les lunettes : comment ça marche ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais depuis le début de l’année 2020, vous pouvez obtenir un remboursement intégral pour vos lunettes de vue, ou bénéficier d’un reste à charge nul. Cette avancée, on la doit à l’offre 100 % Santé, une initiative qui s’étend aussi bien au domaine de l’optique qu’à ceux du dentaire et de l’audiologie. Accessible à tous ceux qui possèdent une complémentaire santé dite « responsable », respectant un cahier des charges défini pour la couverture des frais de santé, cette mesure s’adresse également aux personnes disposant de moyens limités, via la complémentaire santé solidaire (C2S).

Des lunettes sans frais supplémentaires grâce au panier 100 % Santé

Lors de votre prochaine visite chez l’opticien, pensez à l’option des montures gratuites de la « classe A » pour éviter tout frais supplémentaire. C’est là tout l’intérêt du « panier 100 % Santé », une initiative qui garantit la disponibilité d’une large gamme de choix : au moins 20 modèles de montures pour adultes et 15 pour enfants, sans oublier un éventail complet de verres adaptés à tous les types de corrections visuelles. En choisissant ces options, vous éliminez le reste à charge, la totalité des coûts étant couverte par l’assurance maladie et votre complémentaire santé !

Bien choisir son assurance santé, la clé pour une couverture optimale en optique

Pour les montures et verres de classe B, dont les prix sont fixés librement par l’opticien, le remboursement dépend étroitement des garanties offertes par votre complémentaire santé, avec un plafond récemment ajusté à 100 € (contre 150 € auparavant). Que faire donc pour minimiser le reste à charge ? Eh bien pensez à combiner les équipements des classes A et B. Il est toutefois conseillé de renoncer aux options supplémentaires sur les verres, comme les traitements anti-buée ou anti lumière bleue, pour maintenir les coûts à un niveau raisonnable.

Par ailleurs, ne passez pas à côté de l’offre promotionnelle permettant d’acquérir une seconde paire de lunettes correctrices, ou même des lunettes de soleil à vue, pour seulement 1 euro. Cette offre est souvent accessible chez de nombreux opticiens. En outre, lors de votre visite, l’opticien vous présentera généralement deux devis : un pour des équipements de classe A avec un reste à charge nul, et un autre pour des équipements de classe B. Cette comparaison vous aidera à faire un choix éclairé en fonction de vos besoins et de votre budget. Enfin, si l’optique est un aspect essentiel pour vous en matière de santé, veillez à comparer soigneusement les offres de mutuelles, en mettant l’accent sur ce critère.